AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mello, Mihael Keehl

Aller en bas 
AuteurMessage
Mello
Chef de la mafia
Chef de la mafia
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 01/04/2008

MessageSujet: Mello, Mihael Keehl   Mar 1 Avr - 16:37

Code : [VALIDE]

Nom :Keehl
Prénom :Mihael=> Mello
Age :14 au début du manga

Sexe :Masculin

Statut : (êtes vous étudiant ?Un enquêteur japonnais ?Membre du FBI ?Que faites vous dans la vie ?)Enquêteur

Description physique :
En tout premier, je vais vous décrire son visage, avant et après sa cicatrice...
Mello a toujours eu une blanche blanche, mais assez facile à bronzer au soleil...Ses yeux sont de couleur marrons, et il sait se faire respecter et obéir d'un seul regard...Du moins avec une personne impressionnable...(Comme avec le shinigami dans le tome 8...)
Il a une coupe au carré agrémentée par une frange de la couleur de ses cheveux : plus ou moins blond selon les reflets du soleil qui font parfois paraître sa couleur de cheveux auburn...==>on pourrait l'appeler "Poil de carotte"!XD Son visage est souvent éclairé par un sourire malsain quand il réalise ou réussit quelque chose et il se vêtit d'habits plus ou moins gothiques...Cuir, manteau à fourrure, etc. Il porte aussi sur lui en tout temps une croix en pendentif, assez belle...On ne sait pas d'où elle vient, mais on peut supposer que Mello y tient beaucoup...Peut-être un cadeau de Matt ou même de ces parents, dont il ne se souvient presque pas.
Après l'explosion, le visage de Mello est devenu différent...
Une cicatrice qui fait d'ailleurs ressortir les stigmates de sa peau "orne" son côté droit...

Description mentale :
Mello est quelqu'un dans cette histoire de très intelligent. Il fait ou faisait parti des successeurs potentiels à L, et se trouve juste après Near...dont son aversion pour le petit garçon. Il déteste Near vu l'effort ou les efforts qu'il a fourni , et sans pour autant être jamais arrivé à le rattraper. Il hait ces jouets avec lesquels l'albinos le nargue, et s'est dévoué, lui, à adopter pour "manie" le chocolat...Un tel plaisir dans un si petit carré...Enfin bon, je dis petit carré, mais il ne s'agit que d'une manière individuelle de voir les choses...Si vous pensez qu'il ne mange qu'une petit carré par jour, vous l'avez dans l'os, car notre détective doit manger en tout 16 tablettes par jour, au moins! A la moindre émotion, chocolat! Ne pas en manger pendant quelques heures serait comparable à son degré à la situation de manque des cameurs...Mieux vaut dans ces cas-là, même pour Matt, ne pas s'approcher à moins de quelques kilomètres de Mello : la bête est dangereuse, jusqu'à ce qu'elle trouve à nouveau quelque nourriture chocolatée afin de se rassasier.
Sa manière favorite de manger ces petits carrés de chocolat noir est de croquer brusquement dans la tablette, puis de savourer et faire fondre longuement cet onctueux délice dans sa bouche. Il prétend que cela le détend. Par contre, il déteste le chocolat blanc. Pour plusieurs raisons, notamment celle que le blanc est une couleur qui appartient à quelqu'un d'autre qu'il ne porte pas dans ses amis, mais aussi que ces choses ne contiennent que du sucre, et pas du tout de chocolat. Avec Near, sa relation est...il ne sait comment le dire, épineuse. Il le hait, et lui fait bien sentir, mais au fond de lui, il ne sait plus trop quels sont ses véritables sentiments. Que doit-il penser de lui? En tout cas, il ne lui montera jamais un temple comme le font tous ces idiots à l'orphelinat qui le voit comme-le-prophète-qui-va-changer-le-monde, et ne fera jamais l'erreur de laisser son coeur se faire emporter par lui. Il aime déjà Matt. Peut-être que celui-ci le rembarera le jour où il le lui dira mais il s'en fiche. Quand il aime, Mello est comme changé, Matt est tout le temps avec lui, comme un petit chien, d'après un des remarques cuisantes de Near. Matt ne le quitte jamais, Mello a toute confiance en lui et n'hésiterait pas, s'il le fallait à lui donner sa vie. Une vie sans Matt est pour lui une vie morne, sans attrait, il n'a plus qu'à mourir. Même s'il a un côté sentimental qui le rend très mignon, adorable même, c'est sans compter sa sadicité, et son désir, cette non-hésitation de tout faire afin d'arriver à ses fins.

Histoire :
« Mihael! Mihael!Il pleut! Rentre! »
Une jeune mère appelle son fils. En effet, celui-ci ferait mieux de l'écouter : il pleut à dru! Non pas les simples giboulées qui frappent les fenêtres au mois de mars, mais une pluie torrentielle qui mouillerait un adulte jusqu'aux os, qui sème les crèves et distribue les angines, même si l'on ne se trouve pas dessous.Le gamin est encore en train de jouer, seul. Il faut dire qu'il n'y a pas beaucoup d'enfant dans ce secteur délabré de la vieille Irlande. L'enfant s'aperçoit du danger, lève la tête en direction du ciel, puis sourit comme s'il était chiche de vaincre, dehors en plus, ce monstre d'eau qui va s'abbattre sur la Terre. La mère est en train de frôler la crise de nerf. Elle sort, un manteau enfilé à la hâte, se dirige vers le dénommé Mihael, le prend par le col, et le ramène à son lieu d'habitation.
Puis elle claque la porte. L'enfant proteste : elle allait voir la pluie, il ne voyait pas pourquoi il ne devait pas l'affronter en face! La mère lui renvoya pour toute réponse un belle torgnole, dont le gamin aurait sans doute souvenir toute sa vie. Quel môme! Instable en plus! Comme son père! Dire qu'elle était toute pour l'enlever! Elle soupira et posa sa tête sur ces genoux. Elle était fatiguée à le surveiller tout le temps. Il fallait qu'elle se repose, depuis que le père était mort à cause de la pluie, elle devait s'occuper toute seule de ce môme infernal, dans ce bled paumé et pauvre perdu au fin fond de l'Irlande...Ils ne pouvaient plus vivre ainsi. Mihael en avait assez, apperrement, mais...elle ne pouvait se résoudre à quitter la maison de leurs ancêtres...Un jour, il fuguerait, elle le savait. Elle savait également qu'elle ne parviendrait à le rattraper, et donc finirait sa minable vie, toute seule, dans un lit même pas garni de drap, tandis que son enfant agoniserait quelque part, mourant de faim dans l'une de ces grandes villes océans. Mihael était intelligent. Très, trop. Elizabeth n'arrivait plus à prévoir ce qu'il ferait tellement il était malin. L'orage retentit, non loin de la demeure, l'enfant se blottit contre elle, voyant qu'elle était fatiguée et avait besoin de réconfort. Il ne partirait pas. Il voulait partir, certes, vaincre toutes ces grandes villes qui le narguait du haut de leurs grandes tours comme à la télé au bistro, mais il n'avait pas envie de laisser ici sa mère. Il l'aimait plus que tout au monde, et ne se pardonnerait pas si quelque chose lui arrivait. Il l'emmenerait au loin, même si elle tenait à rester ici, près de la tombe de son père, de ses ancêtres, ils ne pouvaient plus se contenter de mourir de faim dans ce trou paumé. Il avait déjà fait ses valises. Demain, il partirait, avec elle, même si elle ne voulait pas. Elle n'aurait pas le choix, Mihael ne la laisserait pas mourir, comme son père. Mais la pluie tombait dehors, invulnérable, brisant tout ce qui se trouvait au dehors comme un fétau de paille.
~~~~~~~~~~~~
Demain...
~~~~~~~~~~~~

Le Soleil se leva sur l'horizon humide et vint réveiller le petit garçon qui s'était endormi sur les genous de la mère, la tête brûlante de pensées. Il se leva aussitôt, prit une valise contenant ses affaires ainsi que celles d'Elizabeth, et réveilla celle-ci...Selon sa méthode, ce qu'il ferait devrait la persuader...A peine sortis du lit, Mihael avait remarqué, malgré son jeune âge, que l'on n'avait pas toutes ses capacités, et que l'on se trouvait ainsi dans l'incapacité de réfléchir pleinement, voir de réagir, durant une petite demi-heure, dépendant des personnes concernées. Sur sa mère, ça marchait, Mihael avait déjà essayé plusieurs fois avec diverses choses, et celle-ci avait fait comme-ci :
-Maman! Tu avais dit hier qu'on irait se promener!
« Oui, chéri! Je me lève et j'arrive, aucun problème! »

Bref, il n'était pas très fier de s'en vanter, mais Mihael était sans doute le seul petit garçon qui avait un pouvoir sur une grande prsonne, en l'occurence sa mère. Donc dans ce mati éclairé par un Soleil de bonne humeur, le jeune Mihael réveilla sa mère tout en prononçant ces paroles :
-'Man! Réveille-toi! Tu avais ditqu'on partait aujourd'hui! A Dublin! On va être en retard si tu tardes!
Le cerveau de la mère enregistra l'information comme si de rien n'était, puis elle se leva en demandant à son enfant s'il avait préparé ses affaires. Mihael acquiesça, ils étaient près à partir, et son plan avait marché. Ils partient à Dublin avec les moyens du bord. La maison n'était pas si éloignée de la capitale, tout de même, et donc tous deux durent mettre environ 2 jours à l'attendre. Là-bas, Elizabeth se servit du quelque argent qu'il lui rester encore pour payer une chambre peu onéreuse dans un hôtel minable, puis partit faire quelques courses au centre-ville, en laissant son fils dans cette chambre infectée par l'humidité et envahie par les insectes. Pour la première fois depuis la mort de son père, Mihael se retrouvait seul. La silence regnait tout autour de lui et Mihael s'assit sur l'un des lits moisis. Il n'avait pas l'habitude, mais il s'y ferait. Il alluma la télévision à l'unique afin de romptre ce lourd silence. C'était les informations. Encore un attentat. Dans le centre-ville de Dublin cette fois-ci. Le coeur de Mihael s'embrasa : sa mère était là-bas! Pourvu que...Trop tard...il y avait des masses de brancards, des dépouilles à terre dont personne se s'occupait. Et là, un panier attira ses yeux. Dedans, il crut voir des plaquettes de chocolat...Le panier ne s'arrêtait pas là! La caméra continuait de suivre le mouvement. Une main, grise de poussière renfermée sur l'objet, puis la caméra zooma sur un visage. Des yeux fermées, une bouche implorant à l'aide, des cheveux de la même couleur que les siens...
Mihael tomba à genoux. Non! Ce n'était pas possible! Pas elle! Pas sa mère! Elle ne pouvait pas mourir! Il l'avait justement emmenée ici pour qu'elle vive! Il passa le reste de la soirée à sangloter. Le jour suivant, il alla là-bas. ELLE n'y était plus. Ils avaient emmené sa dépouille, l'avait séparé de lui. Le panier était toujours là. Dedans, du chocolat. Des larmes coulèrent en abondance sur ses joues. Elle lui avait acheté du chocolat alors qu'elle n'avait plus d'argent pour se nourrir elle-même! Alors que lui l'avait forcée à venir ici! Pourquoi était-elle morte? Elle n'en avait pas le droit! Une personne comme elle n'avait pas le droit de mourir. Il s'assit près du panier, saisit la tablette survivante, et croqua violemment dedans. Il resta environ deux jours comme cela, devant le panier, ne mangeant rien du tout, la tablette depuis longtemps achevée. Des adultes le remarquèrent, lui demandèrent pourquoi il restait nuits et jours devant ce panier, puis le conduisirent dans un orphelinat en Angleterre dès qu'il leur eusse avoué la vérité. Il fut bien accueillit. On lui servit une tasse bien chaude en tout cas, ce qui lui permit de se réchauffer. L'homme s'appelait Roger, d'après ce qu'il comprit, et l'orphelinat ' Wammy's House'. Il avait perdu sa mère, et donc était devenu orphelin, comme tous les camarades qu'il aurait bientôt. Il perdit bientôt ce nom : Mihael, pour Mello. Là-bas, ces gens préféraient les surnoms aux noms, bizarre mais bon, il s'y fit. Là-bas, il y avait un classement. Ils repérèrent rapidement ses qualités à l'aide d'un test qu'il fit à son entrée, et entra bientôt dans 'l'élite' de l'orphelinat. Mais parmi tous ces gens qui étaient là et qu'il dépassa au fur et à mesure, il y en avait toujours un qui le battait quoiqu'il arrive. Un espèce de gnome blanc qui passait son temps à jouer avec Barbie et Ken. On le surnommait « Near »...Il exécrait ce surnom...Au nom le sien était joli, moelleux sous la langue tandis que celui de l'horrible petit homme des neiges ne signifait que 'près' en anglais. Le bonhomme n'était près de personne à l'exception de ses jouets! Il passait au contraire ses journées isolé des autres gens de l'orphelinat, devant préférer la companie de ses joujoux à celle médiocres des autres orphelins. Il faut dire que les orphelins qui peuplaient pour la plupart le 'Wammy's House' était assez manipulable et dépourvus de personnalité pour la plupart. A part Matt. Ce garçon avait frappé Mello dès qu'il l'avait vu. Toujours en train de jouer à la Game boy celui-là! Un no-life enfermé dans le monde des jeux vidéos. Inacessible. C'est ce qui avait donné envie à Mello de le conquérir. Et il avait réussi, jour après jour, il avait dompter son amitié et Matt fut désormais un bon compagnon qui le suivait partout où il allait... Il l'adorait...chaque instant où il le voyait, il lui prenait l'envie de secouer sa tignasse rousse et de l'embrasser... Mello n'aurait jamais cru qu'un jour, il fut amoureux comme cela...Mais il dut vite partir...Le Wammy's House n'était qu'une période passagère de sa vie, et il regretterait profondément Matt. Il ne voulait pas qu'il meure comme sa mère, responsable encore d'une frêle vie qui ne tardera pas à s'éteindre. Il allait vaincre Kira. Ce nom était connu dans tout le monde désormais, trop connu. Connue aussi était l'action de L, celui dont ils étaient les successeurs, mais beaucoup de monde prétendait que Eru était un incapable, et que Kira serait beaucoup trop fort pour lui. Il disposait d'un moyen de tuer vraiment étrange, de façon à commettre le meurtre une fois le nom et le visage connu. Mello ne voulait pas que L meurt, pas plus que Near prenne sa place une fois celui-ci enterré. Il devait se rendre au Japon, et montrer à Kira ce que c'était de se frotter à la justice anglaise!


Autres :
Trimbale tout le temps au moins 20 tablettes de chocolat sur lui, me demandez pas où il les met^^"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raito Yagami / Kira
Fondateur/possesseur de death note
Fondateur/possesseur de death note
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 18/03/2008
Age : 29

MessageSujet: Re: Mello, Mihael Keehl   Mar 1 Avr - 17:19

belle présentation à toi , et bienvenu sur le forum , amuse toi bien , tu est validé .

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apple-of-death.superforum.fr
Amane Misa
Co-fondatrice/possesseur de death note
Co-fondatrice/possesseur de death note
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Mello, Mihael Keehl   Mar 1 Avr - 19:05

Très bonne présentation Mello, bienvenue parmi nous ! ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mello
Chef de la mafia
Chef de la mafia
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 01/04/2008

MessageSujet: Re: Mello, Mihael Keehl   Mer 2 Avr - 14:54

Merci à vous deux, possesseurs de Death Note...
Vous zinquiétez pas...je m'occuperais de vous sous peu... Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mello, Mihael Keehl   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mello, Mihael Keehl
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ryuuzaki, Mello & Near
» Death Note
» Death Note
» mes terminées (voitures de course, snottebol)
» Recherche : EN PAUSE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Death note :: Introduction RP :: Les présentations-
Sauter vers: